Célébration des trois ans de la campagne LDNH

Le vendredi 14 octobre, nous avons organisé sur notre campus un mini-festival intitulé “Today’s Tomorrow”, qui résume toutes les leçons apprises au cours des trois dernières années de mise en œuvre du projet LDNH.

Love Does Not Hurt était un projet de trois ans, faisant partie d’une campagne régionale visant à éliminer les châtiments corporels infligés aux enfants et aux adolescents et à promouvoir le concept et la pratique de la discipline positive dans quatre pays de l’ANASE. Au cours du festival, la communauté de Battambang a pu observer l’impact de la discipline positive, fondée sur l’amour et l’attention, comme principal moteur du changement de comportement.

.

Nous tenons à remercier les intervenants qui ont contribué à créer un après-midi riche en informations : YI Songki – Directeur de l’Office de l’Enseignement Primaire, VORN Veorn – Adjoint de l’Office de l’Enseignement Primaire, NOV Leakna- Conseiller pour la Protection des Enfants et des Femmes, TNG Ki Toulta Ek – Directeur de l’école, LONG Somaly – Enseignant de l’école Andoungchenh, DOS Sreyleak – Pair-éducateur, SOPHEA Reachanamonineat – Représentant des Élèves, BRAK Savory – Gardien de l’école.

De nombreuses activités au cours de la journée ont permis aux participants de se retrouver dans un après-midi ludique qui leur a donné le temps de réfléchir au sujet par le biais de jeux familiaux, de spectacles de cirque, de peintures en direct et d’une représentation théâtrale intitulée “Different But The Same”. Le festival s’est terminé par des messages d’engagement en faveur d’une discipline positive inscrits sur des lanternes traditionnelles, lâchées dans le ciel nocturne.

Le projet de la LDNH s’aligne sur les convictions de Phare Ponleu Selpak en matière de protection et de droits de l’enfant. Au cours des trois années de mise en œuvre du projet, nous avons impliqué environ 4095 participants (F.2317) par le biais d’ateliers et de formations, en collaboration avec le département provincial de l’éducation et les parties prenantes. Nous avons également dispensé une formation dans 12 écoles publiques ciblées de Battambang afin de faire comprendre la différence entre la discipline positive et les châtiments corporels, en préconisant un changement de comportement qui n’utilise pas la violence physique ou verbale envers les enfants, en soulignant son effet négatif sur leur développement émotionnel et physique. Les parents ont reconnu l’importance de la discipline positive et se sont engagés à changer leur comportement étape par étape.

Le festival de clôture du projet a été suivi par environ 350 personnes de la communauté et des élèves des écoles publiques.

Le projet LDNH est représenté par quatre organismes de pays partenaires (Philippine Educational Theater Association, Gabfai Ctp de Thaïlande, Phare Ponleu Selpak au Cambodge et ACD-Laos au Laos PDR), qui ont développé des synergies pour gagner plus d’influence politique et d’effet global dans la région de l’Asie du Sud-Est.