Cela fait plus d’un an que nos étudiants en arts visuels ont vu leur école fermer suivant le protocole du gouvernement alors que la pandémie se propageait dans le pays. Nous vous avions montré à l’époque comment le premier confinement à domicile avait donné aux étudiants et artistes de Phare le temps de réfléchir à cette énorme vague qui nous affecte tous. Après qu’une autre vague a frappé le Cambodge cette année, ils ont exprimé leurs idées et leur appel à prêter une plus grande attention pour nous protéger et protéger les autres. Découvrez leurs dernières réalisations !

Sarath, 1ère année

Sarath a réalisé cette œuvre d’art puissante : “Le Covid-19 est très fort, il peut détruire les poumons des gens. Il n’étouffe pas seulement les gens, il tue également l’économie mondiale. Je voudrais donc encourager les gens à se protéger en utilisant les fournitures que j’ai dessinées et appliquer les règles des « 3 choses à faire et à ne pas faire » données par le Premier Ministre Cambodgien.”

Longdy, 2ème année

Voici un petit rappel amical de Longdy, notre élève de l’École d’arts visuels et appliqués, pour que vous n’oubliiez pas tous de porter un masque!

Rey, 2ème année

Rey aimerait demander à tous les Cambodgiens de faire très attention et de rester chez eux quand ils le doivent, alors que l’épidémie actuelle menace toujours le pays. “Ensemble, nous pouvons réduire la propagation du virus afin que tous nos médecins et infirmières puissent se reposer avec leur famille à la maison.”

Panha, 1ère année

Panha a essayé de montrer la “lutte” pendant cette crise à travers cette illustration élaborée. “Je veux que vous sachiez à quel point c’est difficile pour tous les artistes maintenant. Mais nous, les artistes, n’abandonnerons pas. Nous traverserons cela ensemble”, a-t-il déclaré.

Pailin, 1ère année 

“Le Covid-19 mange le monde entier. Je veux que toute l’humanité reste forte et traverse cela ensemble. Je souhaite que tout le monde puisse suivre les meilleures pratiques de prévention recommandées par l’Organisation mondiale de la santé et écouter les médecins. Je suis tellement reconnaissant pour tous les médecins et infirmières bénévoles qui font de leur mieux pour soigner les patients”, explique Pailin.

Nak Noy, 1ère année 

Nak Noy est né pour être artiste. Il est originaire de Siem Reap et a commencé à fréquenter l’école d’arts visuels et appliqués Phare en janvier 2021. Il vend ses œuvres uniques à l’international grâce à la Tribe Gallery. Aujourd’hui, laissez-nous vous en montrer un tout récent qu’il a réalisé en rapport avec la pandémie.

Vichheka, 1ère année

Vichheka a habilement illustré la pandémie mondiale dans sa peinture. Il a déclaré: “Le Covid-19 est un virus très dangereux qui peut infecter de nombreuses personnes dans le monde entier, les rendre malades ou les tuer. Je vous en prie donc, restez à la maison et en sécurité. N’oubliez pas de garder vos mains propres et portez un masque chaque fois que vous êtes à l’extérieur ou que vous rencontrez des gens.”