Phare organise une table ronde pour discuter du projet de Politique de Protection de l’Enfance.

Le 23 mars 2022, Phare Ponleu Selpak a organisé une table ronde sur la protection de l’enfance et la promotion d’une discipline positive pour les enfants, sur le thème “Comment appliquer une discipline positive à l’école”, avec sept orateurs invités, dont M. Chhun Ramy, directeur adjoint du ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports (MoEYS) et M. Teng Visal, directeur adjoint du bureau provincial de l’éducation (PoE) à Battambang et représentant de quelques écoles publiques. Des représentants des étudiants ont également participé à l’audience.

Chhun Ramay a souligné que les cas de violence contre les enfants ont diminué de 36% depuis 2015, mais qu’il y a encore des progrès à faire, en particulier avec l’adoption de la discipline positive comme alternative. Un projet pilote de discipline positive a été lancé dans les provinces de Battambang, Prey Veng et Kampot. Une fois la mise en œuvre du pilote réussie, le projet de directives sera approuvé en 2022 et mis en œuvre dans tout le pays.

La discipline positive est une façon d’enseigner et de guider les enfants en leur faisant savoir quel comportement est acceptable d’une manière ferme, mais néanmoins douce. Des recherches récentes ont confirmé que les gens apprennent mieux lorsqu’ils se sentent en sécurité et connectés aux autres, dans le contexte de relations sûres. M. Chhun Ramy, a souligné que “la mise en œuvre réussie d’une discipline positive nécessite la coordination et la coopération de tous les secteurs et des chefs de communauté, des parents et des élèves également.” Il a poursuivi en disant que les directeurs d’école et les chefs d’établissement sont la clé car ils doivent donner l’exemple et être des modèles.

Un élève a posé une question très pertinente aux panélistes : “Quelles mesures sont prises à l’encontre des enseignants qui recourent aux châtiments corporels ?”. La charte de protection de l’enfance décrit plusieurs procédures à suivre à l’encontre des enseignants qui ne respectent pas les directives.

Phare Ponleu Selpak en est à la dernière année de mise en œuvre d’un programme triennal intitulé “L’amour ne fait pas de mal”, destiné à encourager la discipline positive et à réduire la violence à l’encontre des enfants. La campagne “L’amour ne fait pas de mal” défend les droits et le bien-être des enfants et est mise en œuvre en Asie du Sud-Est par notre réseau de partenaires – l’Association pour le développement communautaire au Laos PDR, le GabFai Community Theatre Group en Thaïlande, et l’Association philippine de théâtre éducatif – et financée par Terre des Hommes et la coopération allemande. PPS a travaillé en étroite collaboration avec le MoEYS et le PoE, les autorités locales et les écoles primaires pour promouvoir la protection de l’enfant et la discipline positive.