Nous soutenons nos communautés à l’époque du COVID-19

En ces temps troublés, notre première pensée va aux nombreuses communautés pauvres de la province de Battambang qui comptent sur le soutien de Phare. Le soutien social a toujours été au cœur de notre mission. Pour comprendre la situation économique et les besoins immédiats des familles touchées par cette crise mondiale, les travailleurs sociaux de Phare ont mené une enquête détaillée en avril. Ils ont évalué 485 familles, dont 302 familles d’étudiants de Phare Ponleu Selpak dans 16 villages répartis dans les communes d’Ochar, Chamcar Samrong et Toul Taek. L’enquête a révélé que 80% des familles sont financièrement touchées.

Les résultats de l’enquête sont les suivants:

  • 66 familles n’ont aucun revenu en raison d’une perte d’activité
  • 359 familles ont déclaré des baisses de revenu
  • 270 familles ont des dettes et des prêts contractés avec des banques et le secteur privé
  • 214 personnes ont des problèmes de santé qui nécessitent des soins
  • 78 familles ont signalé des violences domestiques depuis le début du confinement

40 familles de nos étudiants parrainés parmi les plus nécessiteuses ont reçu une allocation de repas pour remplacer les déjeuners quotidiens à l’école qui ne sont plus servis depuis la fermeture. Outre ce soutien financier, les familles ont un besoin urgent de nourriture et de matériel d’hygiène, notamment pour prévenir le COVID-19. Des trousses de secours basées sur ces besoins ont été élaborées par nos équipes et distribuées à 134 familles les plus à risque. Elles comprennent du riz, des nouilles, du thon, des articles de cuisine essentiels tels que de l’huile de cuisson, du sel, du sucre et de la sauce de soja, ainsi que des savons, des masques faciaux et des désinfectants pour les mains.

 

Notre travailleur social Sokia en train d’interviewer une famille dans leur maison

Sur le plan éducatif, COVID-19 a affecté la progression de l’apprentissage des enfants après la fermeture des écoles. À Phare, les enseignants de la maternelle et du centre de développement de l’enfant ont évalué l’apprentissage à distance des enfants et constaté les rares ressources disponibles à la maison. Avec des parents peu scolarisés qui n’ont aucune connaissance préalable de l’enseignement à domicile et qui manquent d’équipement de base pour l’apprentissage en ligne (comme les smartphones, l’accès à Internet et aux réseaux sociaux, etc.), le soutien et le suivi à distance fournis par les enseignants sont cruciaux.

Dans une prochaine étape, nous travaillerons avec les autorités locales et les parents pour former de petits groupes d’étude de 2 à 5 étudiants vivant proches les uns des autres. L’objectif est d’encourager les études avec le soutien des parents en suivant les recommandations d’hygiène et de distanciation sociale.

Soyez certains que nos professeurs restent mobilisés et prêts à renouveler leurs efforts et leur créativité pour garder leurs élèves occupés, éduqués et heureux !

Nous poursuivons le dialogue avec les familles, organisons des sessions de formation aux parents, en utilisant des jeux éducatifs et du matériel pédagogique disponibles à Phare pour aider à enrichir le développement quotidien des enfants.

Nous avons hâte de voir les enfants retrouver le chemin de l’école et poursuivons notre mission : changer des vies grâce à des programmes d’éducation et de soutien social adaptés. Solidarité, autonomisation et collaboration sont les clés !

 

L’étudiante en arts du cirque Srey Neang et sa petite soeur devant leur maison